Dojo & Ecole d'aikido

Un peu d'histoire.

En mai 1988, un dojo est créé par Larbi El Akel avec l'aide de plusieurs pratiquants. D'abord situé au Stockel Square dans une petite salle de fitness et de remise en forme, le dojo déménage en 1992 pour s'installer définitivement, non loin de là, au Centre Sportif de la Woluwe.

A cette époque, Maître Sugano, Directeur Technique du Benelux, s'inspire du travail de Larbi pour baptiser le club "Rem" qui veut dire "apprentissage par le travail" et "Bu" de "Budo" qui signifie "voie de la guerre, art martial". Afin d'éviter toutes similitude avec les titres de certains films (Rambo, Remo,...), Larbi reçoit l'autorisation de modifier le nom en REM AIKI DOJO.

Le logo du club, dessiné par un élève, représente O Sensei Morihei Uesshiba, et nous semble bien respecter la voie du dojo qui met un point d'honneur à suivre les principes de l'Aïkido.

Grâce à l'enthousiasme de tous, le REM AIKI DOJO n'a cessé d'évoluer et de s'agrandir au point de devenir l'une des écoles d'aikido les plus importantes de Bruxelles.

"L'Aïkido est accessible à tous!", même si certains disent que "Ce n'est plus de mon âge!".

En 2003, Larbi  ouvre un dojo au nom de SEN AIKI DOJO pour permettre aux personnes plus "mûres" de commencer la pratique de l'Aïkido. Le SEN offre à la fois des cours conçus pour les vétérans, mais également des cours pour des personnes qui, pour des raisons professionnelles, médicales ou autres, préfèrent une approche plus douce, mieux adaptée à leur rythme.

Partageant la racine de "Sen'sei" qui signifie "Maître/Professeur", SEN peut se traduire par "Fil/Lumière/Rayon (de lumière)", le fil à suivre, la ligne de précision et de l'effort avec douceur, la ligne adaptée à l'âge et à la forme physique de chaque pratiquant.

L'enthousiasme, l'assiduité et les progrès des élèves encouragent d'autant plus Larbi à suivre cette direction.